Aller au contenu principal du site

SAINT JULIEN - CHATEAU LEOVILLE POYFERRE 2012

LES VINS ROUGES, BORDEAUX

Le Château Léoville Poyferré 2012 - 2ème Grand Cru classé, est issu du vignoble de Bordeaux, en Médoc, d'appellation Saint Julien.

 

Pour son assemblage il est composé de 4 cépages dont le Cabernet franc, le Cabernet le Sauvignon, le Merlot et le Petit Verdot.

 

 

Dégustation : 

- Ce vin arbore une belle robe dont la couleur sombre est violacée tirant vers le noir, 
- Le nez est intense avec des arômes floraux et fruités,
La bouche révèle un vin d'une belle longueur avec de jolies notes épicées et des tanins fins.


 

Accord mets & vins :

Ce vin pourra être servi en accord sur des mets tels qu'un navarin printanier, des rognons et ris de veau aux champignons, ou encore une oie aux champignons.

 

 

Pour les curieux...

Il y avait, au début du 19ème siècle, l'immense domaine de Léoville, créé par Alexandre de GASCQ qui voulait en faire une exploitation modèle. Avec ses 120 hectares, c'était le plus vaste vignoble du Médoc.

Le château Léoville Poyferré en est issu. Il voit le jour suite au mariage, en 1840, de la fille du marquis de Las Cases avec le baron Jean-Marie de Poyferré de Cère. 15 ans plus tard, le domaine est classé Second Cru pour la qualité de son terroir.

En 1920, la famille Cuvelier, originaire du nord de la France et déjà active depuis plusieurs décennies dans le vignoble bordelais, prend le contrôle du domaine par le biais de la société civile des domaines de Saint-Julien. C'est aujourd'hui Didier Cuvelier qui est aux commandes.

Avec les conseils de Michel Rolland, le célèbre consultant globe-trotter, et aidé par une équipe renouvelée et dynamique qui compte notamment l'oenologue Isabelle Davin, Didier Cuvelier a métamorphosé son domaine ces dernières années. Etude intime et profonde des sols, restructuration et replantation de nombreuses parcelles, rénovation du chai, tout a été repensé pour produire des vins à la hauteur de la réputation du domaine.

Voisin du Château Pichon-Longueville, du Château Latour et du Château Léoville-Las-Cases

 

Entre Margaux et Pauillac, sur la rive gauche de l’estuaire de la Gironde, Saint-Julien est une petite appellation de 920 hectares qui donne toutes ses lettres de noblesse aux vignobles du Médoc. 

À perte de vue, le sol est couvert de galets qui régulent naturellement la température du sol. Graviers, sables et argiles sont les autres composants de cette alchimie géologique, résultat des dépôts sédimentaires que la Garonne a déposé au quaternaire. Les vignobles de l’appellation s’étirent sur des croupes finement ciselées par l’érosion et dessinées pour favoriser le meilleur drainage. L’homme n’aurait pas fait mieux.