Aller au contenu principal du site

FITOU - CHATEAU DE NOUVELLES - AUGUSTA

LES VINS ROUGES, SUD OUEST

Le Fitou Château De Nouvelles - Augusta est issu du vignoble du Sud Ouest plus précisément en région Languedoc Roussillon

 

Pour son assemblage il est composé de 3 cépages, dont le Carignan, le Grenache, et la Syrah. 

 

Caractéristiques :

Il revêt une robe rouge grenat,

Son nez révèle des arômes d’épices douces, très fruité, des senteurs de fleurs de nos garrigues. 

La bouche est ronde et généreuse, de structure jeune et bon équilibre, un peu réglissée en finale
 

Pour les accords mets et vins Il s'associe avec le jambon de pays, la charcuterie, les viandes grillées. Il accompagnera aussi les plats de la région, le cassoulet et le confit. Les fromages, le cantal, le salers, laguiole et le roquefort.

 

Pour les curieux...

Le Château de Nouvelles est situé en région Languedoc Roussillon, sous le ciel bleu de la Côte Sud Méditerranéenne, dans le massif des Hautes Corbières et des châteaux Cathares. Oasis de verdure, grâce à deux sources Cantorel et la Doubs, dans un vallon encaissé avec une allée de platanes.

Ces terrains caillouteux et maigres avaient séduit les Romains qui y cultivaient la vigne, des amphores à vin ont été retrouvées lorsque les propriétaires ont défriché certaines parcelles.

En 1880 les vignes furent détruites par le phylloxéra, ce n'est qu'a partir de là que furent implantés des cépages nobles, carignan, grenache, muscat d'Alexandrie et petit grain.

Vers le milieu du XVe siècle la Seigneurie de Nouvelles passa dans la Maison de Mage, de Salsa. La famille de Mage était originaire de La Grasse, une des plus anciennes du Languedoc, descendant d'un écuyer de Duguesclin. Cette famille conservera la terre de Nouvelles durant 400 ans. En 1834 l'Eglise, la Tour et les ruines de l'ancien château restaient dans l'indivis.

Les familles Fort et Chavanette achètent les 3/4 des terres entre 1834 et 1857 à la famille De Mage et De Calages parent par alliance. Jean Chavanette achètera le dernier quart en 1885.

En 1972 Jean Daurat-Fort rejoint le domaine familial, sa soeur Elisabeth y travaillera aussi de 1980 à 2001. En 1999, Jean Rémy, fils de Jean et Nelly, vient apporter sa pierre à l'édifice 3 générations travaillent ensemble. Aujourd'hui Jean et Jean Rémy assurent la pérennité de l'exploitation familiale depuis la disparition de Robert Daurat-Fort en 2004.