Aller au contenu principal du site

SMOKEHEAD - WHISKY

LES ALCOOLS, WHISKY WHISKEY BOURBON

Single malt - Ecosse - Islay - 43 % - 70 cl

 

Nez : D'un fumé soutenu aux effluves de tourbe. Extraordinairement riche : citron, gingembre frais, confiture de prune. Salé et épicé.

Bouche : Comme un boulet de canon : il frappe le palais directement avec des notes de cacao, de tourbe et de miel. Se développe dans une explosion d’épices (poivre) sur une tourbe bien terreuse.
S’ouvre à toute les parties du palais avec encore plus de tourbe et un sucré léger.

Finale : Toujours plus de tourbe et d’épices. La finale est bien sèche. Mais, alors que vous pensez la tourbe partie, elle revient vous frapper de nouveau.

 

Pour les curieux...

La plus occidentale des îles d'Ecosse (si on excepte les Hébrides) n'est guère attrayante, avec ses collines caillouteuses ne dépassant pas les 500 m et ses plaines tourbeuses battues par le vent. Islay n'en constitue pas moins un véritable paradis pour les amateurs, car elle recèle les malts les plus typés d'Ecosse. L'île possède des atouts expliquant la vitalité de sa production de whisky.
En effet, ses terres fertiles lui ont longtemps permis de produire l'orge nécessaire à ses besoins ; l'eau est abondante grâce à une forte pluviosité ; et les tourbières, qui fournissaient le combustible, représentent près du quart de la superficie de l'île.

Dans le passé, les seigneurs locaux dominaient toute la région occidentale de l’Ecosse, tenant tête longtemps aux rois d’Edimbourg. Comme ailleurs en Ecosse, les premiers distillateurs étaient des fermiers. Mais ici, la distillation illicite a duré bien plus longtemps qu’ailleurs : la régie des alcools ne mit pas les pieds dans l’île avant 1797, et la contrebande restera endémique jusqu’en 1850 au moins.

Entre tourbe et mer

La découverte des malts d’Islay grâce à Laphroaig ou Lagavulin a pu un moment faire croire que la tourbe était le grand point commun des malts d’Islay. La réalité est plus complexe, puisque certains malts de l’île sont très peu tourbés. L’autre caractéristique réside en fait dans l’influence océanique qui baigne tous les chais de l’île, et apporte des notes iodées, voire salées, qu’on ne trouve guère ailleurs en Ecosse. 

Huit distilleries existent aujourd’hui à Islay, tandis que l’ancienne Port Ellen est fermée depuis 1983, et ses malts sont de plus en plus rares. Juste à côté, une malterie moderne a été construite pour approvisionner les autres distilleries en orges maltés correspondant à leurs critères spécifiques. Il y a en outre un projet de construction d’une nouvelle distillerie à Port-Charlotte.